IABC 2018 – La communication au carrefour du changement



L'allocution de Dominick Kennerson et Antoun Sfeir à la conférence mondiale  2018 de l'Association Internationale des Professionnels de la Communication (IABC) à Montréal témoignent des initiatives digitales visionnaires dans la gestion des contenus à destination des journalistes et influencers. Epresspack, leader dans la production de plateformes CMS (Content Management Systems) de communication, est fier de participer et de collaborer avec IABC à l’évolution des mentalités digitales chez les professionnels de la communication.

Le thème de cette année était « Aux carrefours des communications », une allusion à la position unique de l'industrie de la communication à la croisée «du monde des affaires, de la culture, des fonctions et des audiences». L'événement de 4 jours représentait une opportunité unique pour partager avec des experts reconnus de l'industrie lors de conférences et de discussions informelles.

Epresspack a pris la parole lors d'une session durant laquelle notre PDG Antoun Sfeir et le conférencier invité Dominick Kennerson purent échanger sur les évolutions digitales indispensables a mettre en place dans les métiers de la communication.

Dominick Kennerson est responsable des politiques sur la santé et l’industrie pharmaceutique pour la région des Amériques chez Bayer AG, société pharmaceutique allemande de plus de 150 ans basée à Berlin. Dans le cadre de son activité, il est activement impliqué dans la «diplomatie d'entreprise», mais en tant que « natif du numérique », il a joué un rôle clé dans le développement du numérique dans l'entreprise. Son parcours lui a conféré une vision multi-directionnelle sur les patients, les systèmes de santé, les investissements, ainsi que sur les politiques générales de santé.

Dominick Kennerson - Responsable des politiques sur la santé et l’industrie pharmaceutique pour la région des Amériques chez Bayer AG

Dans le cadre de cette session, Antoun convia Dominick à partager la scène pour parler de l'évolution constante et l’influence de la digitalisation dans les industries de la communication. Comme Antoun le fit remarquer au début de la discussion, « nous devons revoir nos stratégies de communication, en interne et en externe, et gérer au mieux et au plus vite pour nous adapter aux nouveaux modes de communication du 21ème siècle. Repenser notre approche et s’adapter est indispensable. »

Pour commencer, Dominick se pencha sur son propre rapport à la technologie et sur l'explosion numérique dont il a été le témoin direct.

Adolescent, il se souvient avoir fréquemment vu Steve Case, le co-fondateur d'AOL, à la une du Washington Post et assisté à la croissance rapide d'America Online. Des années plus tard, il finit par travailler avec Steve dans le cadre de RevolutionHealth où il fut initié à la philosophie du « Cluetrain » dont la philosophie a pour baseline « les marchés deviennent des conversations entre les entreprises et les consommateurs potentiels ». Populaire dans les années 1999-2000, le Cluetrain Manifesto, imprime les premiers principes directeurs des médias sociaux, des années avant même que Facebook et Twitter n'existent. En effet, on redéfinit à ce moment-là les relations entre les consommateurs qui prennent le contrôle, les marchés qui sont des conversations et le marketing qui devra donc être en constante (R)évolution. Une approche des marchés qui se voulait sympathique, authentique et non scénarisée devint ainsi la norme. Des conversations avaient lieu, pas seulement du business. Bien que cette idéologie remonte à l'ère de la croissance numérique entre 1996 et 2000, elle demeure encore plus vivace aujourd'hui avec l’expension des reseaux sociaux. Celle-ci a constitue d’ailleurs la base des concepts clés à débloquer chez Bayer.

Dominick parla ensuite de l'engagement et l’utilisation des media digitaux dans la politique. Comme il le souligna, pour une entreprise pharmaceutique comme Bayer, les hommes politiques peuvent avoir un impact majeur sur l’entreprise : une interaction digitale peu claire ou fausse peut effectivement entraîner une chute de la valeur boursiere de l'entreprise. Interagir en ligne avec ses audiences doit apporter humanité et transparence à une industrie qui peut parfois manquer d'attrait.

Dominick a ainsi pris beaucoup de plaisir à parler des valeurs de Bayer grace aux conversations numériques, organiques et improvisées, améliorant ainsi les le discours digital de l’entreprise. « Les gens ne savent peu qu'une entreprise comme Bayer a des valeurs, et encore moins ce qu'elles sont. »

Notre défi ? Mettre en œuvre une stratégie d'engagement avant-gardiste dans une société allemande hautement matricielle. Comme le fit remarquer Dominick, les États-Unis sont en avance en matière de concepts et de relations numériques avant-gardistes.

Dominick entreprit alors de transférer son expertise en communications digitales à son équipe et élabora une stratégie globale pour montrer comment les échanges en ligne avec les décideurs politiques se concrétiseraient.
Utilisant Barack Obama comme exemple de persona, il appliqua la « crawl, walk, run methodology » pour cibler les acteurs clés en ligne avec pour objectif de démarrer petit et très ciblé ainsi faire évoluer rapidement les discussions en ligne. Il cita l’exemple concret d'un échange qui avait eu lieu sur son compte Twitter personnel, où il mit en œuvre sa stratégie pour dialoguer avec un interlocuteur international, assurant ainsi une rencontre éventuelle à une date ultérieure.

Ces types d'échanges ne sont pas seulement possibles mais nécessaires pour une entreprise à l’approche numérique plus formelle. Un de ses objectif était aussi d’élargir les possibilités en matière de production et de distribution de contenu.

Bayer peut donc désormais créer et publier une multitude de contenus ciblés et personnalisés pour atteindre son public.

Antoun prend a ce moment la parole pour souligner l’utilisation de la plateforme CMS epresspack pour soutenir la stratégie de Bayer.

« La relation qui existe entre Bayer et epresspack depuis plusieurs années continue de se renforcer et d'évoluer. Nous nous efforçons de proposer a Bayer toujours plus d'innovations et de nouvelles fonctionalités.
Notre solution de gestion de contenu, Newsroom, a permis à Dominick et à son équipe de créer, publier, gérer et distribuer du contenu à partir d'une plate-forme entièrement intégrée et adaptée à leurs besoins. Au cours des 2 dernières années, Bayer a développé une stratégie de contenu systématique qui a permsi la publication d'articles de blog, de livres blancs, des vidéos, et surtout une présence bien assise sur les réseaux sociaux.
Cela aurait pu être une gageure en postant sur chaque plates-forme individuellement (Twitter, Linkedin, Insta etc.), mais grâce au logiciel tout-en-un d'epresspack, Bayer a été en mesure de maximiser et cibler beaucoup plus finement et assurer des conversations multi-cibles et pluri-directionelles »

Dominick conclut que la plate-forme d'epresspack a permis à Bayer d'améliorer sa @-réputation et de développer son audience grâce à « des ressources visuelles, professionnelles et organiques ». Ils souligne également que le dévouement et l'attention des équipes d’epresspack lui ont donné l'impression que Bayer était toujours leur seul client.

Pour savoir comment Newsroom, notre solution de gestion de contenu, peut transformer vos campagnes de communication, contactez-nous et demandez une démo !


Télécharger notre livre blanc ci-dessous

Un guide de la (r)évolution RP